Qu'est-ce que l'agriculture biodynamique?

L’agriculture biodynamique est une méthode d’agriculture écologique basée sur les théories de Rudolf Steiner.

Elle est basée sur le fait que les fermes sont des organismes complexes. Elle souligne l’interrelation entre les sols, les plantes et les animaux, traitant le tout comme un système en équilibre.

Comme dans d’autres formes d’agriculture biologique, l’utilisation d’engrais industriels, de pesticides et d’herbicides est évitée. L’agriculture biodynamique se distingue des autres types d’agriculture biologique par l’utilisation de préparations végétales et minérales comme additifs pour le compost et les aérosols pour la terre.

Avantages L'agriculture biodynamique

Beaucoup de champs plus sains et plus forts.
Fruits avec beaucoup plus de saveur et plus de nutriments.
Haut engagement au niveau social.
Soin de l’environnement, ainsi que toute sa diversité d’environnement à la faune et la flore.

Préparations biodynamiques

Il y a neuf préparations différentes pour aider la fertilisation, qui sont la pierre angulaire de l’agriculture biodynamique. Steiner a cru que ces préparations ont transféré des puissances surnaturelles terrestres et des forces cosmiques.

Les substances préparées sont énumérées de 500 à 508. Les deux premières sont utilisées pour la préparation des champs, tandis que les sept autres sont utilisées pour faire du compost.

500: un mélange de terre noire préparé en remplissant la corne d’une vache et en l’enterrant dans le sol (40 à 60 cm sous la surface) en automne. Il est laissé à se décomposer pendant l’hiver et à récupérer pour son utilisation le printemps suivant.

501: Poudre de quartz moulue préparée en remplissant la corne d’une vache et en l’enterrant au printemps et en sortant en automne. Le mélange est pulvérisé à basse pression sur la culture pendant la saison des pluies, de manière à prévenir les maladies fongiques.

Préparation du compost organique

Dans la préparation d’un engrais organique, les plantes suivantes sont utilisées comme suit:

Achillée millefeuille (Achillea millefolium) introduite dans la vessie d’un cerf, exposée au soleil pendant l’été, enterrée pendant l’hiver et enlevée au printemps.

Fleurs de camomille (Matricaria recutita) introduites dans les intestins minces des bovins, enfouies dans un sol enrichi en automne et enlevé au printemps.

Ortigas (Urtica dioica) en fleur, introduit sous terre, entouré de carbone fossile pendant un an.

Écorce de chêne (Quercus robur) coupée en petits morceaux à l’intérieur du crâne d’un animal de compagnie, recouverte de carbone fossile et enfouie dans un endroit où il y a beaucoup d’eau de pluie.

Fleurs de pissenlit (Taraxacum officinale) dans la membrane péritonéale des bovins, enterrés dans le sol pendant l’hiver et enlevés au printemps.

Fleurs de valériane (Valeriana officinalis) en infusion.

Prêle (Equisetum)

D’un à trois grammes de chaque préparation sont ajoutés au fumier, dans des trous de 50 cm séparés à une distance de 2 mètres, à l’exception de la préparation 507, qui est mélangée dans cinq litres d’eau et pulvérisée sur la surface totale de l’engrais. Chaque préparation est destinée à un processus de décomposition particulier dans la masse de compostage.